Los resultats

10122008

PAU -  RÉSULTATS

 

Département: Pyrénées Atlantiques
Conseil: Pau
Section: Industrie
Collège: Salariés
Présentation: Détaillée
Sièges pourvus: 9
Inscrits: 26638
Votants: 10507
Exprimés: 10268
Abstention: 60,56%

 

Liste

Nb voix

%

Nb Sieges

Nb Hommes

Nb Femmes

FO

2002

19,5

2

0

0

CFE-CGC

290

2,82

0

0

0

CGT

5096

49,63

5

0

0

UNSA

311

3,03

0

0

0

CFDT

1864

18,15

2

0

0

LAB

212

2,06

0

0

0

CFTC

493

4,8

0

0

0

 

Département: Pyrénées Atlantiques
Conseil: Pau
Section: Commerce
Collège: Salariés
Présentation: Détaillée
Sièges porvus:10
Inscrits:29496
Votants:7559
Exprimés: 7265
Abstention: 74,37%

 

Liste

Nb voix

%

Nb Sieges

Nb Hommes

Nb Femmes

FO

1654

22,77

3

0

0

CFE-CGC

249

3,43

0

0

0

CGT

2635

36,24

5

0

0

SOLODARIES

310

4,27

0

0

0

UNSA

422

5,81

0

0

0

CFDT

1244

18,5

2

0

0

LAB

187

2,57

0

0

0

CFTC

464

6,39

0

0

0

 

Département: Pyrénées Atlantiques
Conseil: Pau
Section: Agriculture
Collège: Salariés
Présentation: Détaillée
Sièges porvus: 5
Inscrits: 5754
Votants: 1555
Exprimés: 1523
Abstention: 72,98%

 

Liste

Nb voix

%

Nb Sieges

Nb Hommes

Nb Femmes

FO

257

16,87

1

0

0

CFE-CGC

92

6,04

0

0

0

CGT

363

23,83

2

0

0

UNSA

153

10,05

0

0

0

CFDT

513

33,68

2

0

0

LAB

50

3,28

0

0

0

CFTC

95

6,24

0

0

0

 

Département: Pyrénées Atlantiques
Conseil: Pau
Section: Encadrement
Collège: Salariés
Présentation: Détaillée
Sièges porvus: 7
Inscrits: 9572
Votants: 3680
Exprimés: 3618
Abstention: 61,55%

 

Liste

Nb voix

%

Nb Sieges

Nb Hommes

Nb Femmes

FO cadres

448

12,38

1

0

0

CFE-CGC

916

25,32

2

0

0

CGT

788

21,78

2

0

0

UNSA

474

13,1

1

0

0

CFDT

782

21,61

1

0

0

UGICA-CFTC

210

5,8

0

0

0

 

Département: Pyrénées Atlantiques
Conseil: Pau
Section: Activ. div.
Collège: Salariés
Présentation: Détaillée
Sièges porvus: 7
Inscrits: 31158
Votants: 8978
Exprimés: 8779
Abstention: 71,19%

 

Liste

Nb voix

%

Nb Sieges

Nb Hommes

Nb Femmes

FO

1485

16,92

1

0

0

CFE-CGC

285

3,25

0

0

0

CGT

3169

36,1

4

0

0

SOLODARIES

376

4,28

0

0

0

UNSA

424

4,83

0

0

0

CFDT

1848

21,05

2

0

0

LAB

271

3,09

0

0

0

CFTC

613

6,98

0

0

0

PSU

308

3,51

0

0

0

           

 

 

Département: Pyrénées Atlantiques
Conseil: Pau
Section: Commerce
Collège: Salariés
Présentation: Détaillée

Sièges porvus:10
Inscrits:29496
Votants:7559
Exprimés: 7265
Abstention: 74,37%

 

Liste

Nb voix

%

Nb Sieges

Nb Hommes

Nb Femmes

FO

1654

22,77

3

0

0

CFE-CGC

249

3,43

0

0

0

CGT

2635

36,24

5

0

0

SOLODARIES

310

4,27

0

0

0

UNSA

422

5,81

0

0

0

CFDT

1244

18,5

2

0

0

LAB

187

2,57

0

0

0

CFTC

464

6,39

0

0

0

 

 

Avec 2 857 voix, dont 111 en Soule, et 13,5% des suffrages exprimés, le syndicat LAB se hisse à la troisième place des élections prud’homales au Pays Basque, faisant jeu égal en voix avec FO (17 petites voix de différence e leur faveur), mais devant eux en nombres d’élu-e-s.

En Soule, où nous nous présentions pour la première fois, LAB fait irruption à la 3e place avec 14,7% des voix. Un résultat permis par le fait que nous nous présentions également au Conseil de Pau (en Béarn nous obtenons 720 voix).

Alors que la majorité des syndicats perdent des voix, LAB en gagne 900  par rapport à 2002, soit une hausse de près de plus de 40 % ! Nous sommes le syndicat qui réalise la plus forte progression. Nous multiplions notre nombre d’élus par quatre ! Sur plusieurs communes lieux de vote, toutes sections confondues, nous arrivons en tête (Garazi, Ustaritze, Senpere, Azkaine, Baigorri, Irisarri, Ziburu) ou en deuxième (Hendaye, Bonloc, Espelette, Larceveau, Saint-Palais)

Ces excellents résultats sont, d’abord et avant tout, le résultat du travail syndical développé depuis 6 ans. La preuve que notre projet syndical de proximité, alternatif, et au service de tous les salarié-es trouve un écho grandissant. L’illustration, grandeur nature, de notre représentativité.

Un seul regret, celui de la participation. Ce sont près de 2 000 salarié-s de moins qui se sont exprimés par rapport à 2002. Le vote par correspondance a été important, représentant souvent la moitié des votes émis. Les procédures complexes (de nombreux bulletins de vote par courriers ont été considérés comme nuls), l’étalement dans le temps (près de 3 mois entre la réception de la carte électorale et le jour du scrutin), les bugs de l’inscription (des électeurs ayant reçu les professions de foi mais pas la carte d’électeur, méconnaissance de son bureau de vote,…), l’absence de sujets et débats liés aux prud’hommes dans les médias ces trois derniers mois, et toujours la difficulté pour de nombreux salarié-es de faire valoir leur droit à quitter le travail pour aller voter,  constituent autant de frein au développement de la participation. Ce sont néanmoins  21 500 travailleurs et travailleuses qui se sont exprimés hier au Pays Basque.

Nous tenons vivement à remercier toutes celles et tous ceux qui ont voté en faveur de nos candidat-es, toutes celles et tous ceux qui ont participé -à un degré ou à un autre- à notre campagne prud’homale.

Résultats au Conseil de Bayonne
- INDUSTRIE 13% on est 3e avec 1 élu en la personne de Heren MURUAGA
- COMMERCE 12% on est 4e avec 1 élu en la personne de Jérôme PRIETO
- AGRICULTURE 22% on est 2e avec 1 élue, en la personne de Maider DUHALDE
- ACTIVITES DIVERSES 15% on est 3e avec 1 élue en la personne de Maider ETXOAN
- ENCADREMENT 11% on est 4e (derri ère Cfdt, Cgc et Cgt), sans élu-e




Que vòti LAB !

7112008

entte1copie3.jpg

 

dablajudadecopie21.jpg




Perqué lo sindicat LAB que’s presenta en Bearn e Sola

7112008

Perqué lo sindicat LAB que’s presenta en Bearn e Sola

Peu purmèr còp que’ns presentam a las eleccions prudomaus en Bearn e Sola. Ua decision qu’estó presa entà denonciar la desaparicion deu Conselh deus Prud’òmis d’Auloron e demandar lo restacament administratiu de la Sola au País Basco. De hèit los salariats de Sola que son mei anar mei restacats a Pau, dab l’accés a servicis e emplecs mei anar mei luenhècs. Ua realitat que tòca l’ensem deus tribalhadors de las zònas ruraus.

LAB, sindicat organizat en País Basco d’un costat e de l’aute de la termièra, engatjat en la luta deus tribalhador(a)s tot(a)s, dab o shens emplec e notadament los mei precaris, qu’a decidit dab l’ajuda de tribalhador(a)s occitan(a)s, de’s presentar cap aus vòstes sufragis.

- Entà adaptar las institucions e las administracions a las realitats umanas

- Entà deféner e desvolopar los servicis publics de proximitat, sustot en las zònas ruraus (com lo tribunau de St-Palais e d’Auloron, entà gardar la maternitat d’Auloron, …)

La candidatura deu sindicat LAB qu’ei lo parat taus salariats d’exigir la presa en compte de las especificitats deus tribalhador(a)s deu País Basco e deu Bearn. Cap a un capitalisme qui vòu tot transformar en mercandisa, defenem un sindicalisme de proximitat e de luta inscriut hens un anar internacionalista e altermondialista.

S’ei fondamentau de lutar purmèr en las enterpresas o per las carrèras, lo recors aus Prud’òmis qu’ei còps que i a lo sol camin taus salariats isolats numerós, deus quaus qu’ètz dilhèu ua part. Los prud’òmis que son un utís indispensable entà har arrespectar lo nostes drets ! Mes tad aquò que’n cau un au ras de casa.

Se vos tanben :

- n’acceptatz pas de balhar ua carta blanca aus patrons qu’aplican la lei deus profieits au detriment deu dret deu tribalh

- qu’arrefusatz la precaritat tostemps mei hòrta en lo monde deu tribalh

- que v’arretrobatz en un anar sindicau diferent

 

Lo 3 de deceme, votem LAB entà afirmar

que volem víver, tribalhar e decidir au país !

 

entte1copie3.jpg




Pourquoi le syndicat LAB se présente en Béarn et Soule

7112008

Pourquoi le syndicat LAB se présente en Béarn et Soule

Pour la première fois nous nous présentonsaux élections prud’homales en Béarn et Soule. Une décision prise pour dénoncer la disparition du Conseil des Prud’hommes d’Oloron et réclamer le rattachement administratif de la Soule au Pays Basque. De fait les salarié-es de Soule de plus en plus rattachés à Pau, avec l’accès à des services et à des emplois de plus en plus lointains. Une réalité qui touche l’ensemble des travailleurs-ses en zones rurales.

LAB, syndicat organisé au Pays Basque de part et d’autre de la frontière, engagé dans la lutte aux côtés de tou-tes les travailleurs-ses, avec ou sans emploi, notamment des plus précaires, a décidé avec l’aide de travailleurs-ses occitan-es de se présenter à vos suffrages :

- Pour adapter les institutions et les administrations aux réalités humaines

- Pour défendre et développer les services publics de proximité, surtout en zones rurales (comme les tribunaux de St-Palais et d’Oloron, pour garder la maternité d’Oloron…)

La candidature du syndicat LAB est l’occasion pour les salarié-es d’exiger la prise en compte des spécificités des travailleurs-ses du Pays Basque et du Béarn. Face à un capitalisme qui veut tout transformer en marchandise, défendons un syndicalisme de proximité et de lutte tout en s’inscrivant dans une démarche internationaliste et altermondialiste.

S’il est fondamental de se battre d’abord au sein de l’entreprise ou dans la rue, le recours aux Prud’hommes est parfois la seule issue pour de nombreux-ses salarié-es isolé-es, dont vous faites peut être partie. Les Prud’hommes sont un outil indispensable pour faire respecter nos droits ! Encore faut-il pouvoir le faire près de chez soi !

Si vous aussi :

- vous n’acceptez pas de donner une carte blanche aux patrons qui appliquent la loi des profits au détriment du droit du travail

- vous refusez la précarité de plus en plus grande dans le monde du travaih

- vous vous retrouvez dans une démarche syndicale différente

 

Le 3 décembre, votez LAB pour affirmer

que vous voulez vivre, travailler et décider au pays !

 

entte1copie3.jpg




LAB sindikata Biarno eta Zuberoan zergatik aurkezten da

7112008

Lehen aldikoz, Biarnoan eta Zuberoan aurkezten gira. Oloroneko Prud’hommes egitüraren desagertzearen salatzeko eta Zuberoa Euskal Herriari lotüa izan dadin eskatzeko, erabaki hau hartü dügü. Zuberoako langileak Paue hiriari gero ata haboro lotüak dira, gero eta hürrünago diren lenbide eta zerbütxëki. Baserrietan langileek egarten düen egünkotarzün gordina.

LAB sindikata, Euskal Herri osoan, Hego eta Iparraldean antolatürik, langile güzien borroketan sartüa, lanbidea dütüeneki ala lanik ez düeneki eta bereziki behadünen ondoan, Okzitandar langileen süstengüareki bozka horietan aurkeztea erabaki dü :

- Administrazioak eta erakünteak, gizartearen beharrer doitzeko

- Lekülo zerbütxü püblikoak begiratzeko eta garatzeko, bereziki baserrietan (Donapauleko eta Oloroneko auzitegiak, Oloroneko amategia bezalakoak…)

LABen aurkezpenari esker, Biarno eta Euskal Herriko langileen berezgoa kontütan hartürik izan dadin, parada ezinago egokia da. Dena salgei ezarri nahi düan kapitalismo bati bühürtzeko, herridiartetiar eta altermündüalista bidean jarraikiz, leküko güdüka eta sindikalisma bat zain eta gara dezagün.

Behar-beharrezko bada ere, lehenik lantegian berean edo karrikan güdükatzea, Prud’hommesetara joaitea, langile hanitxentzat, heltü bada horietan zirelarik, elkibide bakarra da. Gure eskübideen peretxarazteko, Prud’hommes egitüra, beharrezko tresna bat da ! Bena ahala behar da bizitegiaren ondoan egiteko !

Zük ere :

- Irabazien legea, lanaren eskübidearen gainetik ezarten düen nausier, egin nahi düen güziaren egiteko züzenaren emaitea ez badüzü honartzen

- Lan mündüan gero eta handiagoko behardüngoa edo prekaritatea ezeztatzen badüzü

- Algarrekilanko edo Sindikateko ürrats ezbardin batetan izatea egoki bazaizü

 

Abentüaren 3en LAB Bozka ezazü

Herrian bizi, lan egin eta erabaki nahi düzüla ozenki agertzeko !

 

entte1copie3.jpg




POUR LE RATTACHEMENT DE LA SOULE AU PAYS BASQUE

7112008

POUR LE RATTACHEMENT DE LA SOULE AU PAYS BASQUE

 

 

Les Souletin-es désirant se pacser devront désormais se rendre à Pau. Une salariée de Viodos voulant faire valoir ses droits devant les Prud’hommes, qui devait déjà se rendre à Oloron, se déplacera demain à Pau. Un locataire de Larceveau en litige avec son propriétaire n’ira plus à Saint-Palais mais à Bayonne. Idem pour une personne sous tutelle vivant à Saint-jean-le-Vieux. C’est quelques unes des conséquences très concrètes pour les habitant-es de Soule et de Basse-Navarre de la nouvelle carte judiciaire dessinée à la hache depuis Paris.

 

Si Bayonne garde son Tribunal de Grande Instance, le gouvernement et sa ministre de la Justice ont décidé de supprimer le Tribunal d’Instance de Saint-Palais au 1er janvier 2009. A nouveau, c’est un service public de proximité qui disparaît du Pays Basque intérieur. Qui plus est, le gouvernement a décidé en novembre dernier la suppression d’un certain nombre de Conseils de Prud’hommes, dont celui d’Oloron auquel les Souletin-es étaient rattaché-es. Le décret entérinant la mort de ce tribunal est toujours attendu. Ce serait pour la fin de ce mois-ci. Le regard des Souletins se tournera donc un peu plus vers le Béarn puisque ses salarié-es devront à terme plaider leur cause à Pau. Une décision administrative qui s’ajoute à celle prise en septembre dernier obligeant les usagers des 35 communes des cantons de Tardets et de Mauléon d’adresser leurs demandes concernant les taxes foncières et la délivrance de documentation cadastrale au centre des impôts fonciers de Pau et non plus à celui de Bayonne.

 

Le syndicat LAB, engagé depuis juin 2007 aux côté des acteurs de la justice du Pays Basque contre cette nouvelle carte judiciaire, a également été à l’initiative de mobilisations devant le tribunal de St-Palais en octobre 2007 ainsi qu’au mois de mars dernier. Une opposition accompagnée d’une proposition précise : réunir Soule et Basse-Navarre dans un même ressort judiciaire.

 

Ainsi, nous défendons le maintien du Tribunal d’Instance à Saint-Palais, avec création d’un Conseil de Prud’hommes dans le même lieu générant ainsi une mutualisation de l’immobilier (qui appartient à la commune), du greffe et du juge d’Instance. Ce dernier en effet, est également celui qui fait office de juge départiteur dans les Conseils de Prud’hommes, lorsque les conseillers représentant-es des salarié-es et des employeurs sont en désaccord. Il s’agit d’organiser, simplement, dans la capitale d’Amikuze un pôle de justice de proximité. Le Pays Basque nord disposerait ainsi de deux ressorts judiciaires : le Labourd d’une part, la Basse-Navarre et la Soule d’autre part. Une proposition qui permet de traduire concrètement et d’avancer dans la revendication générale de LAB de construction d’un Espace socio-économique basque.

 

Une proposition concrète et réaliste de redécoupage territorial et institutionnel, semblable à ce que les acteurs judiciaires d’Oloron défendent en proposant le rattachement de deux cantons béarnais à leur ressort judiciaire pour en accroître l’activité. De même, dans les arbitrages en cours entre préfecture et ministères, rien n’empêche par exemple que les deux cantons souletins soient rattachés au Conseil des prud’hommes de Bayonne. Cela aurait l’avantage de soulager celui de Pau qui, semble-t-il, héritera de l’ensemble du ressort d’Oloron. Mais cela ne résoudrait en rien le risque de désertification judiciaire entre ces deux pôles urbains.

 

Contrairement à ce que pensent (ou souhaitent) certains on n’en a donc pas tout à fait terminé avec la carte judiciaire. D’autant qu’un recours devant le Conseil d’Etat contre les décrets modifiant la carte judiciaire a été déposé au mois d’avril dernier par l’Association des petites villes de France présidée par Martin Malvy (ancien ministre socialiste, également président du Conseil régional de Midi-Pyrénées). Un recours des « petits » maires qui se fonde notamment sur la violation du principe d’égalité et d’aménagement des territoires, sur la rupture de l’égalité des citoyen-nes devant le service public de la justice et sur l’absence d’études d’impact préalables de la part de la Chancellerie.

 

En attendant, le 3 décembre prochain lors des élections prud’homales, les Souletin-es seront appelé-es à choisir leurs représentant-es qui siégeront ni à Bayonne, et encore moins à Saint-Palais, mais certainement à Pau. A l’heure où nombre de services publics désertent de plus en plus les zones rurales, alors même que la population, en particulier en Basse-Navarre, s’accroît, et que « les décideurs » ne cessent d’invoquer de façon incantatoire une solidarité entre côte et intérieur du Pays Basque, défendons le maintien et le développement des services publics et réclamons le rattachement de la Soule au Pays Basque. La campagne pour les élections aux Conseils des Prud’hommes en offrira une nouvelle occasion.

 

 

 

Le 26 mai 2008,

 

signataires

 

les syndicalistes de LAB :

 

 

Maite Echeverria, Soule

 

Michel Thicoipe, Amikuze

 

Maritxu Lopepe, Garazi

Antton Harinordoki, Baigorri

 

entte1copie3.jpg




Publicacions de LAB

7112008

Quauque publicacions de LAB.

De comandar a LAB

7 rue de coursic  -  64 100 Baiona

05 59 59 50 20

baiona@labsindikatua.org

 

 

publicacionlab.jpg

publicacionlab3.jpg

publicacionlab2001.jpg

publicacionlab4.jpg

 

 

entte1copie3.jpg




Los candidats a Baiona

7112008

 

 

Conseil de Prud’hommes de Bayonne

Baionako Prud’hommes kontseilua

 

lab

EUSKAL HERRIKO LANGILEEN SINDIKATA
LE SYNDICAT DES TRAVAILLEUR-SES DU PAYS BASQUE

 

listabaiona.jpg

Collège : Salariés Hautesleku: Langileak
Section : Activités diverses Sekzioa : Aktibitate ainitza

ETXOAN Maider
LAPEGUE Richard
THICOIPE Annie
CERLO Agnès
AGUERRE Béatrice
SEGUIN Myriam
DIARTE Andrée
MANTEROLAXabier

 

Collège : Salariés Hautesleku: Langileak
Section : Industrie Sekzioa : Industria

MURUAGA Heren
ETCHART Sylvie
DARLAS Cristophe
LEGERET Nathalie
HAUSSEGUY Daniel
FALQUE Martine
HAUCIARTS Jean-Luc
HARISTOY Lore
SIMONET Stephane
MARINEA Stéphanie

 

Collège : Salariés Hautesleku : Langileak
Section : Commerce Sekzioa : Komertzioa

PRIETO Jérôme
PICABEA Marie Louise
HERVE Frank
CAMOU Florence
BORDAGARAY J.Pierre
PIC Marie-Christine
ARAMENDI Benoît
ADAM Patricia
LABAT Ramuntxo
APHECEIX Pantxika
BENARD Didier
CAUBET Marie-José
HARISCAIN Peio
LUYAT Amélie
HARGOUS Jean-Michel
AGNELOTTI Sylvie
MIRANDE Thierry
PARACHOU Anita

 

 

Collège : Salariés Hautesleku : Langileak
Section : Encadrement Sekzioa : Kuadroak

ETCHEVERRY-AINCHART Peio
OXANDABARATS Arantxa
GOUTENEGRE Marco
ARRAMBIDE Pantxika
ITHURBIDE Eneko
BEYRIE Amaia
ÇALDUMBIDE Iñaki
GORRI Eneko

 

Collège : Salariés Hautesleku : Langileak
Section : Agriculture Sekzioa : Laborantxa

 

DUHALDE Maider
ERNAUTENE Alfred
BARRERE Frédéric
SORHAITZ Sandrine
EYHERABIDE Bixente
DUFAU Gisèle

 

 

listabaiona2.jpg

entte1copie2.jpg




Les mineur-es et les étranger-es peuvent voter !

7112008

Si certaines lointaines promesses électorales en ont rêvé les prud’hommes l’ont fait. Il faut avoir 16 ans révolus pour pouvoir voter aux élections prud’homales. Deux autres conditions sont requises. Exercer ou avoir exercé une activité professionnelles ; ainsi les apprentis, les salariés et les chômeurs (sans oublier les patrons) peuvent voter à ces élections. Enfin il faut bénéficier de ses droits civiques.

C’est la situation de chacun-e au 28 décembre 2007 qui sera regardée pour apprécier ce droit de vote. Autre particularité de ce scrutin, surtout dans la période actuelle de suspicion généralisée, les étranger-es ont le droit de vote ! Si la discrimination entre étrangers n’a ici pas cours (entre ceux de l’Union européenne et les autres, comme pour les élections municipales), l’hypocrisie ou/et l’exclusion sont bien présentes puisque ceux et celles qui ne disposent pas de la nationalité française ne peuvent être candidat-es. Bons pour être exploités, éventuellement pour voter, mais pas pour juger !

 

http://www.dailymotion.com/video/k3L1e11Y0XTyiy9Ety

Laissez-les grandir ici ! (2007) – Collectif des cinéastes pour les « sans-papiers »

http://www.educationsansfrontieres.org

http://www.dailymotion.com/video/k7hB11WVnUIt4eOhh0

C’était pire demain… (2008) – http://www.cetaitpiredemain.org/

 

 

 

entte1copie1.jpg

 

 







Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres